Petit billet de joie

Parce que c’est bien aussi de partager de la joie : ce matin, je suis au fond de mon lit avec la crève, mais je me sens bien.

Hier j’ai recommencé à écrire de la fiction, pour la première fois depuis mon burnout, dont je célébrerai l’anniversaire dans deux semaines.

J’ai parcouru un sacré chemin en un an. Je ne suis plus tout à fait le même homme, et ce n’est que le début. Je me sens reconnaissant envers la vie d’avoir pu écrire hier. C’est un beau cadeau. Et d’avoir réappris à rire à gorge déployée ces derniers jours. Mon dieu quelle joie ! Quelle joie. Merci. Et je sens que pendant tout ce temps, tout cela était déjà là. Au fond de moi, j’ai toujours été ce garçon espiègle, malicieux et vif, sans méchanceté. Mon humour est simplement revenu en lâchant prise, et je vais continuer à cultiver ce mécanisme puissant. J’aimerais formuler plein de réserves pour expliquer à quel point ce n’est pas facile, à quel point je suis imparfait, à quel point j’en ai chié et à quel point j’en chierai. J’aimerais formuler plein d’objectifs, de choses à faire à partir de ce nouveau palier de résilience. J’aimerais aussi raconter l’histoire de cette année sur le blog (et ça va venir).

Mais je sens qu’en cet instant, il est simplement temps de me poser, et d’accepter ce qui est présent, comme un immense cadeau.

Je vous souhaite à tous une excellente journée. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s